Association Vahine vai tai ura – Sortir de l’isolement la femme polynésienne de demain.

Association Vahine Vai tai ura – Sortir de l’isolement la femme polynésienne de demain.

Ce mardi 30 mars 2022, à l’invitation de l’association Vahine Vai tai ura, s’est tenu une présentation des actions menées par l’association au bénéfice des femmes au foyer issues des quartiers prioritaires de Arue. Durant cette invitation, il était question de faire le point sur les tenants et aboutissants des actions menées par l’association et d’échanger avec l’ensemble des membres de l’association.

L’objectif principal de l’association est de mettre en place un plan de transmission des connaissances aux femmes des quartiers prioritaires, notamment dans le secteur de l’artisanat. L’association souhaiterait également  dans un second temps développer des activités de transformation de produits locaux.

L’isolement de la femme en Polynésie française :

Les femmes polynésiennes sont, contrairement aux hommes, de plus en plus diplômées. Malgré ce taux de réussite supérieur à celui des hommes, ces premières peines à s’insérer professionnellement. Elles sont également plus nombreuses à demander des formations auprès des organismes et services agréées face à une déscolarisation prématurées.

La question se pose également à savoir, comment garder durablement un emploi salarié, réussir une activité indépendante lorsqu’il est demandé de faire face aux obligations de deux vies : celle de mère et celle d’une activité économique et lorsque les schémas mentaux du conjoint ou de la famille sont un frein ?

La valorisation de la femme polynésienne à travers la production d’objets issus de leur activité de couture :

C’est pour palier à cela que l’association propose des formations de coutures. En transmettant un savoir-faire en communauté, elle permet à ces femmes de se confronter à la réalité du marché du travail et de prendre davantage confiance en elles. Elles bénéficient ainsi du savoir-faire et de la sagesse des matahiapo. 

La participation du Contrat de ville s’élève à hauteur de 88,49%, soit 365 939 XPF de la participation de l’ANCT, et de 11,51%, soit 47 598 XPF de la participation du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.