Le van de l’emploi à Moorea-Maiao

Au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires, ce dispositif est co-financé par l’État, le Contrat de ville de l’agglomération de Papeete, et la Commune de Moorea-Maiao. Ce dispositif a pour but de mieux connaître la population issue des quartiers prioritaires et de leur redonner confiance afin qu’ils redevient acteurs de leurs vies, et participent activement aux développement économique et sociale de leur Fenua.

Des adultes-relais participent activement à la bonne mise en ouvre du Van de l’emploi. Ainsi, pour faciliter les échanges entre les intervenants et les habitants des quartiers prioritaires, les adultes relais sont aller à la rencontre des habitants, ont engager la discussions, les ont écoutés, sensibilisés, recueillis leur ressenti, identifié leurs besoins, leurs difficultés qu’ils mènent dans leurs quartiers et foyers. Il s’agit également pour les adultes-relais de faire de la médiation afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Le Van de l’emploi : à la rencontre des habitants des quartiers prioritaires.

Le Van de l’emploi permet d’aller à la rencontre des quartiers prioritaires, notamment les jeunes décrocheurs et demandeurs d’emploi afin de les sensibiliser, les soutenir et les accompagner à la création d’activité, le recherche de formation et d’emploi avec le soutien des partenaires publics et privées.

Les adultes-relais du Van de l’emploi ont connu un accueil chaleureux par les habitants des quartiers prioritaires. Initiées par la commune, et en partenariat avec le Contrat de ville et certains acteurs économiques de l’île, ces rencontres permettent de bénéficier de différentes ateliers, facilitant la recherche d’emploi, comme la rédaction d’un CV ainsi qu’une lettre de motivation. L’ADIE a également répondu présent lors de ces interventions , notamment en matière de création d’entreprise, et des tests de compétences. Des ateliers de coaching et de relooking ont également été mis en place.

174 participants de novembre à décembre 2021

S’agissant des femmes, il s’agissait de jeunes mamans démissionnaire de l’école, souvent avant l’âge légal, et qui recherche une formation, un emploi, un petit job pour gagner en autonomie et participer aux dépenses du ménage.

S’agissant des hommes, il s’agit d’hommes avec de l’expérience dans le secteur d’activité de la construction et de la pêche, souvent avec une carte professionnelle, ou patentés et désireux de développer leur activité.

Le SEFI a, lors de ces rencontres, été souvent solliciter par les demandeurs d’emploi, avec au total 174 participants sur la période de novembre à décembre 2021.

Lever les freins personnels.

Problème de transport, de confiance en soi, problème familiaux, le Van de l’emploi de Moorea a pour objet de pallier ces freins personnels en se rendant directement dans les quartiers prioritaires de Moorea et en leur proposant une série de solution en matière d’emploi. Il en ressort une forte volonté de la part des habitants de s’en sortir.

Pour en savoir plus :

16 premiers adultes-relais de 7 communes de Tahiti et Moorea.

Le Van de l’emploi : magazine n°69 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.